Bilbao, jour/Day 4: That’s all, folks!

Hey hey,

Alors voilà, c’est déjà fini. Naturellement, j’ai pas eu le temps de faire tout ce que je voulais, et je repars plus fatigué qu’à mon arrivée, mais c’est pas grave. Ce sont les souvenirs qui comptent.

Parlant de souvenirs, j’ai pas eu l’occasion de vous parler de la trilogie de Mad Max (j’avais mentionné expliquer un moment donné mon amour pour la trilogie)… En fait, je serai le premier à avouer que c’est une trilogie ordinaire. Le premier film traîne en longueur par moments (mais les 20 premières minutes sont fantastiques), le troisième essaie trop de faire comme Goonies, et le deuxième est un classique. La vérité, c’est que Mad Max 2 (The Road Warrior) est le seul film a m’avoir jeté pas terre pas une, ni deux, mais trois fois. Je m’explique.

Je l’avais regardé sur NBC un bon jour de ma petite jeunesse (le film date de 1981). Naturellement, il était censuré à gauche et à droite, mais je n’en savais rien. Et j’avais été jeté à terre à quel point c’était révolutionnaire dans le genre. Quelques mois plus tard, TQS le diffuse. HOLY SHIT! Une tonne de scènes censurées par NBC m’ont agréablement surpris. Deuxième jetage par terre. Et enfin, un jour j’ai décidé de le louer. Whoooooa. Toute l’ultraviolence laissée intacte. C’était incroyable. Troisième jetage par terre. Alors voilà pourquoi ce film-là occupe une place toute spéciale dans mon palmarès.

Pour revenir à nos moutons… c’est la dernière journée de mon voyage, mais ne vous inquiétez pas, je vais récidiver! Probablement en août ou en septembre. Restez à l’écoute, et merci de m’avoir lu!

(Ah oui, voici quelques photos de ma dernière journée à Bilbao, avant de partir pour Berlin.)

Hey hey,

So yeah, it’s already over. Of course I didn’t have the time to do everything I wanted, and I’m leaving even more tired than when I arrived, but that doesn’t matter. Memories do.

Speaking of which, I never got the chance to tell you about the Mad Max trilogy (I mentioned it when I went to see Fury Road). Actually, I’ll be the first to admit that it’s not a very strong trilogy. The first one drags horribly at times (although the first 20 minutes are amazing), the third tries and fails to be Goonies, and the second one is a classic. The thing is, Mad Max 2 (aka The Road Warrior) is the only movie to kick my ass not one, not twice, but thrice! Here’s why:

I saw it for the first time on NBC when I was a kid (it was made in 1981). Of course it was censored left and right, but I had no idea. I was still blown away by how revolutionary it was. A few months later, TQS shows it. HOLY SHIT! That ton of scenes cut by NBC sure was a pleasant surprise. Ass kicked for the second time. And years later, I rented it on my own. Whoooooa. All that sweet ultraviolence left intact. It was amazing. Ass kicked a third time. So that’s why this movie has such a special place in my heart.

So, to get back on topic…this is the last day of my trip, but don’t worry. I’m not done yet. I’ll probably be back in August or September. Stay tuned, and thanks for reading!

(Oh yeah, here are a few pics from my last day in Bilbao, before coming to Berlin.)

Une réflexion sur “Bilbao, jour/Day 4: That’s all, folks!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s