Berlin, jour/Day 9: Going green! (Gärten der Welt) 2/2

Hey hey,

Journée plutôt écrasante aujourd’hui. Quelque chose d’extraordinaire est arrivé aujourd’hui. Je me suis fait inviter à la plage (lac Weissensee, à quelques minutes d’ici). Et encore plus extraordinaire : j’ai accepté! C’est mon pote Ryan (collègue de classe, Espagne 2006) qui m’avait à l’époque dit : « Quand tu es à l’étranger et que quelqu’un t’invite quelque part, tu dis toujours oui. Pas de si ou de mais. Tu dis oui. » Que de sagesse dans ces mots!

En fin de compte, c’était… la beach. Jamais été à l’aise dans ces environnements-là. Mais bon, au moins j’ai dit oui.

Ce soir, ce fut la finale de la Ligue des Champions, que j’ai regardée à deux endroits sur Bergmannstrasse. Avoir su que ZDF (diffuseur d’État) allait montrer le match, je serais probablement resté chez moi, mais bon. Coudonc. Les célébrations ont été moins exubérantes que je l’aurais cru. Justement, en Espagne (2006), Barcelone avait gagné contre mon club d’Angleterre (Arsenal). Ça avait fêté à grands coups de klaxon et de feux d’artifice jusqu’aux petites heures du matin, et on était en Andalousie en plus, même pas en Catalogne.

Alors voilà. Demain est ma dernière journée complète ici, et je ne peux rien promettre côté photos. On verra.

D’ici là, la deuxième partie de mon escapade aux Gärten der Welt.

Beuh-bye!

Hey hey,

The sun was pounding hard today. Something extraordinary actually happened today. I got invited to the beach today! (lake Weissensee, a few minutes from here). And even more extraordinary: I said yes! It’s actually my classmate Ryan (Spain 2006) who told me, back in the day: « When you’re abroad and someone invites you somewhere, always say yes. No matter what, say yes. » How wise!

It turned out to be… well, beachy. I’ve never been at ease in those environments. But hey, at least I said yes.

Tonight was the final for the Champions League, which I saw in two different bars on Bergmannstrasse. Had I known that ZDF (public broadcaster) was showing the game, I would have probably stayed home, but oh well. The postgame celebrations were not as crazy as I would have thought. That reminds me, back in Spain (2006), Barcelona won against my favorite English club (Arsenal). People went crazy in the streets, honking their horns, fireworks, etc. until late in the night. And this wasn’t even in Catalunya, it was in Andalucia.

So there you go. Tomorrow is my last full day here, and I can’t make any promises when it comes to pictures. We’ll see.

Until then, here’s the second part of my trip to the Gärten der Welt.

See ya!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s