On va se faire voir chez les Turcs!

Hey hey,

La météo s’annonçait prometteuse aujourd’hui, donc on avait l’embarras du choix. Pourquoi pas faire une promenade dans Kreuzberg (le quartier turc)?

L’auberge de jeunesse de Martin est pas très loin du début du trajet suggéré par Lonely Planet, donc on y va.

On commence par un restaurant sur le Mehringdamm…

Le célèbre Curry 36.

Le royaume de la Currywurst! Plus d’infos ici. Nous poursuivons…

L'église Saint-Boniface sur la Yorckstrasse.

Une vue de l'intérieur.

Et on continue.

À côté de l'église, une entrée vers une cour intérieure.

Elle donne sur l'arrière du Riehmers Hofgarten, un hôtel 4 étoiles.

Plus d’infos ici.

Ensuite, on tourne sur la Grossbeerenstrasse et arrivons au Viktoriapark de Kreuzberg.

Dans le Viktoriapark, en direction du sommet du mont Kreuzberg.

Le monument au sommet, conçu par l'architecte Schinkel et commémorant les victoires militaires prussiennes contre Napoléon en 1812-1814.

Vue du monument. Ironiquement, ce serait mieux en hiver -- pas de feuilles qui bloquent la vue!

On redescend vers l’ancien aéroport Tempelhof, devenu maintenant un parc (le bâtiment principal sert maintenant de centre de congrès et autres événements).

La rue du Baron rouge!

Yup!

On arrive à l’aéroport…

Le mémorial du pont aérien.

Vous ne savez pas de quoi je parle? Instruisez-vous! (Très intéressant comme article.)

L'aéroport est maintenant devenu un parc, dont voici le plan.

On finit par arriver à l’entrée…

Tentative de panorama. C'est GIGANTESQUE!

Il n’y avait pas beaucoup de monde… quelques-uns faisaient du vélo ou du jogging, et il y avait aussi un groupe de pilotes d’avions téléguidés!

L'endroit est parfait pour ça -- c'est même très à-propos!

Les deux comparses!

On reprend notre chemin.

Près de la Chamissoplatz.

Et de deux! Superbe endroit.

Ensuite, une pause sur la Bergmannstrasse, avec ses nombreux cafés et son marché couvert, qui est pas mal dur à battre (et où on allait assez souvent lors de notre dernier séjour).

Maintenant bien rassasiés, on remonte vers le nord sur la Baerwaldstrasse, puis vers l’est en longeant le Landwehrkanal.

Le Landwehrkanal.

Sicétupaskiouuuuute!

On traverse le pont à Kottbusser Damm, passe à côté de la station Kottbusser Tor (ex-paradis des junkies, là où Stef et moi avions vu une énorme flaque de sang encore frais dans la station de métro), et continuons sur Adalbertstrasse puis Oranienstrasse, avec elle aussi ses nombreux cafés et magasins. Un peu moins élégant que Bergmannstrasse, mais tout aussi vivant.

Je repasse à un endroit connu.

Einstein et le café Jenseits. (Ça veut dire "L'au-delà".)

Zoom!

On remonte sur la Mariannenstrasse, vers Mariannenplatz.

Ce "A" est le symbole universel de l'Apotheke (pharmacie). On y trouve uniquement des médicaments. Pour les autres patentes qu'on trouverait au Jean Coutu, faut aller dans une Drogerie (du genre Schlecker, DM ou Drospa).

Une sculpture sur Mariannenplatz. Probablement un hommage aux pompiers...

On continue vers le nord, dans Mariannenplatz.

Cet édifice fait partie du Künstlerhaus Bethanien, une organisation qui aide à présenter/parrainer des artistes et leurs projets. Les rubans noirs étaient attachés à des arbres derrière moi. Groovy!

On arrive au bout de Mariannenplatz.

L'église Saint-Thomas. Un bel endroit!

C’était très frais et confortable à l’intérieur, et il y avait aussi un petit musée.

Le Mur se trouvait juste derrière l'église (elle était du côté Ouest). Nous sommes arrivés par la gauche sur la photo.

Yup.

Il y avait des morceaux de mur exposés (à peu près gros comme un soulier — certificats d’authenticité à l’appui et tout), et on y vendait aussi des morceaux plus petits. Normalement, j’aurais pensé « ARNAQUE! », surtout quand je vois ceux sur Checkpoint Charlie, mais dans ce cas-ci… je sais pas, un endroit inconnu des touristes, avec une telle proximité au Mur… on peut se permettre d’être optimiste. Martin et moi nous achetons un morceau chacun. J’ajoute 2 euros comme « don », vu qu’un signe mentionnait « SVP faites un don de 1 euro si vous prenez des photos »).

Juste comme on s’en allait, le gars responsable du musée va en vitesse dans la boîte contenant les petits morceaux de Mur à 1 euro (il y en avait à 1, 3 et 5 euros), et m’en donne un avec un grand sourire. « A present from the church! », me dit-il en anglais. Ehhh, merci!

En sortant, Martin s’exclame en riant « Je pense qu’il te trouvait de son goût! ». Et moi de répondre : « C’est exactement ce que j’allais dire! ».

On redescend Mariannenstrasse. Il reste un classique à revisiter.

Le célèbre astronaute sur Mariannenstrasse!

Il est encore relativement tôt quand on retourne au bercail (15 h environ), mais le soleil tape fort et les jambes commencent à être lourdes. La deuxième promenade en tête (cette fois à Prenzlauer Berg) sera pour un autre jour.

Demain, on prévoit de la pluie et peut-être des orages, donc c’est possible que ce soit trrrrrès tranquille de mon côté. Une bonne occasion de faire des musées (j’ai suggéré le Pergamon à Martin). On verra bien.

Beuh-bye!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s