Veni, vidi, vendredi

Hey hey,

Eh oui, ainsi s’achève mes cours ici. Ils donnent un certificat à tous les étudiants qui terminent ici, et j’en revenais pas quand j’ai vu mon total d’heures : 200! L’équivalent d’un peu plus de 4 cours de Cégep ou d’université (4 x (3 h/semaine x 15 semaines) = 180). Je pourrais pas dire comment mon niveau se compare à celui de quelqu’un qui a fait 2 ans d’espagnol. J’ai eu pas mal moins de devoirs et de pratique, donc j’ai probablement encore des croûtes à manger. J’étais aussi plutôt triste en sortant de là. J’ai demandé à quelques profs et étudiants leur adresse e-mail, et je vais avoir une bonne gang de photos à envoyer à mon retour.

Hier soir, on est allés au resto en gang pour commémorer le départ d’une des étudiantes. Le service était nul à chier (pour savoir pourquoi, rappelez-vous où je me trouve), mais la bouffe était splendide.

Ensuite, une ride en taxi à un club qu’on nous a recommandé (mon sixième sens me disait déjà que c’était de mauvais augure) et qui s’appelle Nicky Beach, à l’extrémité est (et même pas mal plus loin) de la ville. C’était l’ouverture de la place, on était à l’extérieur sur le bord de la plage, et il y avait des dizaines de lits sur la plage – oui, vous avez bien lu, et vous pouvez probablement imaginer le portrait en fin de soirée. TOUT le monde était vêtu de blanc (le monde présent allait de 18 à 50 ans, et y avait autant des Ferrari que des SEAT dans le parking), sauf nous, les 4 gars (Red, Steven, moi et Poumon d’acier). Les filles qui étaient avec nous autres étaient au courant de l’astuce, elles. Oh well. Au moins ils nous ont laissé entrer, mais ya fallu que les filles supplient le doorman.

J’avais vu juste. C’était comme une disco. J’haïs, j’exècre, j’abhorre les discos. MAIS… ya eu un feu d’artifices assez bien, l’entrée a été gratuite, et tout ce que j’ai eu à payer était mon resto et ma part de taxi (j’ai rien bu. Je suis sage, hein?). Je suis revenu à environ 1 h 30. Je m’en suis sorti pas trop mal dans l’ensemble, et je suis quand même content d’avoir vu la place, parce que c’était pas mal spectaculaire. Malheureusement, les photos n’y font pas justice, mais coudonc. Les photos au resto sont bien, par contre.

À part ça… À soir, je sais pas. Quelque chose me dit que tout le monde va se piler sur la tête pour aller à Puerto Banus (c’est comme le Klondike, cette maudite place. Comme si c’était impossible de passer une bonne soirée sans aller là-bas). Bah, on verra. Pour demain soir, Ryan pense inviter du monde chez eux à Estepona. Ça pourrait avoir ben de l’allure. Et pour dimanche, pas mal tout ce que j’ai au programme c’est de m’assurer que mes bagages sont prêts et sacrer mon camp à Malaga.

À demain!

2 réflexions sur “Veni, vidi, vendredi

  1. Cher PatrickL’inspiration me manque ce soir, la raison est peut-être le voyage. Tu as l’air d’en profiter jusqu’à la fin, c’est bien.Aline a soupé avec nous ce soir, entre deux parties de scrabble. Je te laisse, je t’appelle demain(samedi pour nous,vers 10h00Super Memaine

    J'aime

  2. Hey hey,Ah, j’en « profite » dans la mesure du possible. J’ai ben de la misère à profiter du moment présent quand j’ai quelque chose d’important à venir (comme c’est le cas ici). Je veux juste que ça soit fait, et passer à d’autre chose, comme l’examen de l’autre fois.Passez une bonne fin de semaine!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s