Barcelone, jour 1/Barcelona, Day 1: Whew!

(English version at the bottom)

Hey hey,

J’ai fait changement, j’ai écrit en anglais en premier. Poursuivons :

Pour être honnête, je suis trop crevé pour écrire grand chose en ce moment. Tu parles d’une journée! Le rituel de sécurité avant le vol (jonglage du contenu des bagages à main, parce qu’ils étaient ridiculement sévères là-dessus — merci, EasyJet!) a fait chier solide. Stef a sorti son langage coloré pour l’occasion! Au moins, le vol comme tel était parfait. On avait personne à côté de nous, et l’atterrissage a probablement été le plus doux que j’ai jamais eu! Nice.

Je pense aussi qu’on avait un transgenre comme agent de bord. Il avait du « eyeliner » et du mascara et une voix masculine, sauf qu’l avait des traits masculins (c’ÉTAIT un homme, pour le moment anyway), il avait aussi des cheveux fins et rares blonds, et un « combover ». Il me faisait penser à Buffalo Bill dans le Silence des agneaux. I’D FUCK MEEEE…

Quant à l’hôtel (on est au Live and Dream à Barcelone), je ne sais pas encore quoi penser exactement. C’est neuf et très propre, bien entretenu, personnel super poli, mais la chambre est très spartiate (murs blancs, même pas de bureau où écrire), et le wifi est nul à chier (ça coupe toujours) — attendez-vous peut-être à des mises à jour faibles en photos. mais au moins, il y a une petite terrasse dehors, privée pour nous, et une autre grosse pour tous au troisième étage. je suis peut-être trop fatigué pour penser clairement, mais si mon avis reste le même, je vais probablement demander une nouvelle chambre. La question du wifi me fait chier pas mal plus qu’elle ne le devrait. JE VEUX VOUS MONTRER PLEIN DE BELLES AFFAIRES, BON!

Juste à en parler, ça va déjà mieux, heh. Ça va m’apprendre à écrire le blog quand je suis crevé!

Au moins mon téléphone m’a sauvé. Voici un petit panorama de l’intérieur du resto où nous sommes allés une fois arrivés à l’hôtel (resto Arturo) :

On avait la place à nous seuls!

Alors voilà. Je vais couper ça court, car le wifi va me faire pogner les nerfs pour vrai. Beuh-bye!

—–

Hey hey,
I’ll be honest, I’m too tired to write right now. What a day. The pre-flight crap was a massive pain in the ass (thanks, Easyjet!) — at least the flight itself went great. And I’m positive we had a transgender steward on our flight. He had eye shadow and eyeliner on, and a female voice, except he had male features (he WAS a man… for now, anyway), and he also had thinning blonde hair and a combover. He reminded me of Buffalo Bill in the Silence of the Lambs. I’D FUCK MEEEEEE…

As for the hotel (we’re at the Live and Dream in Barcelona, look it up), I’m not sure what to think yet. The place is very clean and new, well taken care of, but the room is very spartan (unpainted walls, not even a desk to write on) and the wifi is crap (expect very short updates while we’re here, and not many photos either). But, there’s also a nice terrasse outside, both a private one for us, and a big one for everyone on the third floor. Maybe I’m too tired to think straight, but if I feel the same way tomorrow I’ll probably ask for a new room. That wifi thing is really pissing me off, more than it should. I WANT YOU TO SEE MY PICTURES, DAMMIT!

At least my trusty phone saved my ass. Here’s a quick panorama of the inside of the restaurant we went to tonight, Arturo:

(caption: We had the place all for ourselves!)

I’ll stop now, before the wifi makes me punch a wall.

See ya!

2 réflexions sur “Barcelone, jour 1/Barcelona, Day 1: Whew!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s