Le jour le plus long / The Longest Day

(English version at the bottom) Hey hey,

Il fallait quand même s’y attendre, on a survécu. Reste que… ça fait longtemps que j’ai pas été fatigué comme ça. Au moins j’ai pu dormir 2 heures pendant le vol vers Londres. Stef n’a pas eu ce « luxe », et elle traînait de la patte pas mal quand on est allés faire une mini-épicerie tout à l’heure.

Essayons de récapituler de façon cohérente. Le tout en général s’est bien passé. Tout de suite après avoir mis une première photo sur Facebook…

Image

… celle-ci…

… vlà-ti-pas qu’un preneur de sondage vient nous voir et nous demande si on veut répondre à quelques questions sur la qualité des boutiques hors taxes de l’aéroport. Uh, OK. Ça passe le temps, et le gars est plutôt sympathique (il ressemble comme deux gouttes d’eau à Jeffrey Combs dans le temps du Réanimateur, donc points bonis de ma part), donc ça va.

Ensuite on embarque. J’ai fait un coup de génie en réservant la seule rangée à deux sièges de toute la classe économique. Aucun inconnu à côté de moi ou de Stef. YAY! Le reste du trajet s’est fait sans histoire, à part les petits irritants habituels, du genre voisins bruyants, attente interminable, etc. Rien de tragique.

On arrive enfin à l’appartement de Berlin à 14h45, heure locale.

Toujours vivant… de justesse! En prime, l’image de moi qui prend la photo dans le miroir!

L’appart est splendide. Pas super grand, mais TOUT est PAR-FAI-TE-MENT organisé. TV satellite, Internet avec et sans fil, vaisselle et literie impeccable, etc. Croyez-moi, c’est rare. C’est l’annonce 18231 sur coming-home.org (il y a une section anglaise en haut à gauche).

À travers le tourbillon d’activités comme se trouver une carte de métro sans payer le plein prix, acheter une carte SIM pour le téléphone cellulaire, etc. j’ai pas vraiment eu le temps de faire le touriste. Demain, on va visiter le Reichstag à midi, donc je devrais être capable de prendre un ou deux bons panoramas.

J’ai pu faire deux tentatives de photos pseudo-artistiques du métro en allant chercher ma carte de métro (vue dans les petites annonces), alors voici :

Le métro arrive…

… et le métro s’en va.

Demain, Reichstag, on finalise la question téléphone (pas eu le temps, en fin de compte) et on verra pour le reste. Beuh-bye!

(Désolé pour toute faute, je dors devant mon clavier.)

(Ah oui, deux détails sans importance que je voulais ajouter : J’ai regardé Prometheus dans l’avion (le « prequel » de Alien, si on veut). C’était bien, mais on dirait qu’y avait quelques passages qui sonnaient faux. Recommandé quand même! Et deuxièmement, même si on a mal aux jambes et aux pieds, même si on est quasiment délirant de fatigue, maudit que c’est le fun retourner dans sa ville préférée et s’y promener. Rien ne bat ça.)

Hey hey,

No big surprise, I guess, but we survived. Still, I haven’t been this tired in a LONG time. At least I was able to get a solid 2 hours of sleep on the way to London. Super Stef didn’t have that « luxury », and she was struggling quite a bit when we were doing the groceries later this afternoon.

Let’s try and recap. Overall things went very well. Right after I posted…

(picture 1, caption: this…)

picture, some survey guy walks up to us and asks if we’d like to answer a few questions about the duty free shop. Sure, I guess. At least it kills time, and the guy is OK (he is also a dead ringer for Jeffrey Combs, circa the Reanimator, which means bonus points from me).

The we get on the plane. I made a brilliant move by booking the only two-seat row in the entire coach class. No stranger next to either of us. Yes! Except for the typical airplane BS, everything went well.

We finally arrived at our rented flat at 2:45PM, local time.

(caption: still alive… barely! Bonus for the reflection of me taking the picture in the mirror!)

The flat is awesome. Not huge, but EVERYTHING is PER-FECT-LY organized. Satellite TV, wired and wireless Internet, all kitchen accessories, bedsheets, etc. are impeccable. Believe me, that’s rare. Take a look at coming-home.org, offer #18231 (English section is on the upper left).

Through the whirlwind of stuff to do like finding a cheap subway card, getting a SIM card for the cell phone, etc., I didn’t have that much time to play tourist. However, tomorrow we’re visiting the Reichstag, so I should be able to take a few panorama shots.

I was able to take 2 pseudo-artsy shots in the subway (on the way to buying a used card seen in the classifieds), so here it is:

(caption: the subway is coming…)

(caption: … and leaving.)

Tomorrow, Reichstag, and I’ll probably be able to settle the phone question (couldn’t do it today). As for the rest, we’ll see. See ya!

(There might be an alarming number of typos in this. Sorry, I’m nodding off in front of my computer here.)

(Oh yeah, two meaningless details I wanted to add: I saw Prometheus on the plane (the Alien prequel, sort of). Good movie, but I had the feeling something was missing, and a few parts felt odd. I’d recommend it still. Number two… even when your legs and your feet hurt like hell, even when you’re so tired you’re almost delirious, going back to your favorite city and just walking around is awesome. Nothing beats that.)

4 réflexions sur “Le jour le plus long / The Longest Day

    • Stef s’est couchée (lire : effondrée) à 20 h, et moi à 22 h 20… et là il est 4 h 30 AM… et on est tous deux réveillés depuis une demi-heure! On va essayer de se recoucher quelques heures avant de commencer ce qui sera probablement une autre journée de fou!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s