Un retour en force (j’ose croire)!

Hey hey,

Donc, pas de mise à jour hier. Aussi bien sauter une journée que de faire quelque chose de merdique.

Hier fut donc la dernière journée de Martin ici. De mon côté, j’avais une rencontre avec Tina prévue pour 13 h.

Au Rogacki! Ouvert à Charlottenburg depuis 1932. Un mélange de marché et de casse-croute. On y trouve les poissons les plus frais en ville!

Le Rogacki, c’est pratiquement un classique berlinois. Stef aurait ADORÉ faire son épicerie là-bas. Qu’on se le tienne pour dit la prochaine fois! En même temps, l’endroit a gardé son côté « provincial » Berlin-Ouest (c’était l’équivalent d’une île, faut pas oublier — entouré de l’Allemagne de l’Est, donc les habitants ont gardé un côté « habitant », et parfois ça paraît, comme pour la mode!).

Section charcuterie. Ils ont du lièvre d'Argentine (entre autres), et toutes les parties imaginables en plus! (C'est la condensation qui embue les vitres -- je ne censure rien!)

Section poissonerie.

Un joli spécimen!

L'îlot autour duquel on va prendre notre dîner. Ils cuisinent ça devant toi, avec une dose d'humour sarcastique berlinois en prime -- du genre ils te répondent bêtement au début, et reviennent avec "voulez-vous une portion supplémentaire de sauce tartare, mon cher?" Serviable, mais imprévisible!

Je me suis pris un filet de… shit, je me souviens plus…anyway, du poisson, avec du brocoli, du riz et un verre de vin. C’était écoeurant! Et je ne suis même pas un fanatique de poisson. Bon prix aussi!

La vue à 3/4 derrière moi. Un "Stehcafé" (casse-croûte où on mange debout) avec des spécialités berlinoises. D'ailleurs, il n'y avait pas une seule chaise ici. On a mangé debout, comme tout le monde!

On finit par quitter, pour aller à un coin de rue de là se pogner un petit dessert (du « farniente » berlinois typique). Hmmm, brownies! Ensuite, nous commençons une petite balade.

Le Deutsche Oper (salle d'opéra), près de la station de métro qui porte son nom.

On arrive au sud du parc Tiergarten, et poursuivons vers l’est.

Dans le parc. Au nord se trouve la Colonne de la Victoire, à l'est-nord-est, la porte de Brandebourg, et à l'est, Potsdamer Platz.

Un pont dans le parc.

L'entrée du café Am Neuen See... un gigantesque Biergarten (aire extérieure où on sert de la bière et du Currywurst). Semblerait aussi que le resto à l'intérieur offre LA meilleure pizza de toute la ville. Apparemment que mêmes les yuppies de Prenzlauer Berg se déplacent pour l'essayer! Je vais essayer de mettre ça dans mon horaire.

Il y a aussi un petit lac juste devant le café! On peut même louer un pédalo ou une chaloupe.

il est près de 6 h. Je dis au revoir à Tina (elle a sa journée dans le corps — faut dire qu’il fait chaud), et je me dirige vers la Topographie des Terrors, où je dois rencontrer Martin. Il a semblé passer une bonne journée dans l’ensemble, pas trop rushante mais productive quand même.

Trabant Power, baby!

Tina m’a parlé d’un endroit près de la Anhalter Bahnhof qui s’appelle Solar. Apparemment qu’il y a un café avec une vue assez formidable en haut. Je trouve l’endroit, mais un gars à peu près gros comme un frigidaire me dit que c’est fermé, pour cause de rénovations. Hmm, possible. J’avoue qu’on a l’air de deux putains de touristes (casquettes, shorts, sacs à dos, etc.), donc je peux comprendre si un club un peu « jet set » ne veuille pas nous voir la face. Bon, OK. Peut-être la prochaine fois.

On retourne donc à Potsdamer Platz souper au Cancun. On a pris la même table que lorsque notre visite est venue en 2009! Très touristique comme resto, mais la bouffe est bonne. On sort, et il fait maintenant noir.

Un incontournable : le Sony Center le soir! Malheureusement, il n'était pas dans ses pleines couleurs aujourd'hui (il passe du rose au bleu au rose à toutes les 30 secondes environ, normalement).

Une autre chose à faire : monter dans la tour d’Alexanderplatz. Ça ne m’était jamais arrivé le soir, alors pourquoi pas?

La tour d'Alexanderplatz.

Je réussis à passer ma bouteille d’eau sous le nez du gardien de sécurité (elles étaient interdites)… « Hiding in plain sight » (dans ce cas-ci, caché sous le parapluie) est une tactique sous-estimée!

On arrive en haut. L’ascenseur fait 6 m/s, et prend une quarantaine de secondes à monter. Eh oui, un total d’environ 240 m de hauteur!

La Humboldt Box, dans laquelle j'étais allé ça fait quelques jours. (L'espèce de bâtiment bleu un peu étrange...)

Cela dit, en général, la tour le soir… Nope, pas une bonne idée. Trop d’éclairage à l’intérieur, donc il y a des reflets partout, et vu d’ici les édifices n’ont pas un éclairage assez distinctif pour sortir de l’ordinaire. Pendant le Festival of Lights, par contre, ça doit valoir le détour (malgré les reflets)…

Environ 22 h 30 maintenant. Je me souviens d’une place qui vaut vraiment la peine le soir…

Une cour des Hackescher Höfe, près du Hackescher Markt. Sauf que là, il commence à pleuvoir!

Shit. Ça nous coupe plus ou moins les jambes, donc on décide de retourner au bercail — mais pas avant que Martin se soit fait aborder par une femme de petite vertu! J’avoue qu’elle était jolie (loin des loques humaines qu’on voit parfois)! Mais je ne m’attendais vrrrraiment pas à en voir dans ce coin-là. Semblerait que 80 euros (115 $CAN environ) était le prix!

Et c’est là que l’orage d’enfer abat sa rage sur nous! J’ai seulement eu quelques mètres à faire entre Viktoria-Luise-Platz et mon appart, mais j’avais hâte d’arriver! Quand il faut tenir le parapluie à l’horizontale et que le ciel ressemble à un banc d’essai pour des flashs d’appareil photo, c’est le temps de te planquer chez vous.

Donc, le lendemain matin. C’est le grand départ pour Martin. Je vais le chercher à son auberge de jeunesse, et on fait le trajet en métro (parce que faire ça tout seul avec plein de valises, c’est nul).

Il m’a dit avoir énormément aimé son voyage ainsi que la ville, et a qualifié le tout de « mémorable ». Ça me va! (Quand les gens viennent ici, je VEUX qu’ils aiment ça. Je prends ça personnel. Que voulez-vous!)

Ce n'est qu'un au revoir!

OK, maintenant, quoi faire jusqu’au 31… Ce n’est pas le choix qui manque. Il fait plutôt soleil et de plus en plus chaud. Je retourne à l’appart me reposer un peu, et je me décide pour… le musée germano-russe de Karlshorst!

Petit détour pour faire des commissions après l'aéroport. Ah ben vla-ti-pas un Buddy Bear avec la statue de la Colonne de la Victoire dessus! Très réussi, je dois dire.

Ensuite, dîner léger et départ pour le musée à Karlshorst, dans l’ancien Est. Une heure de route!

Le trajet se fait sans histoire, malgré tous les gens qui sont habillés comme des oignons sous un soleil de plomb? What!??! Va falloir qu’ils me révèlent leur secret un moment donné. Je suis en short et manches courtes, et je pisse de partout!

Nous arrivons environ une heure plus tard.

Il y a quand même de belles maisons dans ce coin-là...

Quelques arrêts d’autobus plus tard…

Le musée!

Une collection de médailles allemandes et soviétiques.

La salle où a eu lieu la capitulation du régime nazi! Le 8 mai 1945.

Après la libération de Stalingrad, c'est ça qui arrivait aux collaborateurs des Nazis.

Image et modèle réduit de la prise du Reichstag, en 1945.

J'en reviens pas à chaque fois que je vois des photos du building endommagé à ce point, comparé à ce à quoi il a l'air aujourd'hui.

Une autre photo de groupe près du Reichstag.

Un flambeau des Olympiques de Moscou de 1980!

L'URSS en russe, ça donne CCCP (à peu près) Soyouz (comme l'ancien engin spatial) Savietskih Satsialistitcheskih Rispoublik) -- SSSR transcrit en français.

À gauche : MORT AU FASCISME Et au centre : VERS BERLIN.

Un des premiers tanks soviétiques à entrer à Berlin. L'inscription dit "POUR LA PATRIE" -- je savais que mon russe embryonnaire servirait un jour!

Ensuite, retour au bercail, Döner Kebab pour souper (menoum), et là je viens d’apprendre qu’il y avait du soccer à la TV ce soir. Ohhhhh yeah!

Demain, j’ai une rencontre avec Beate à 17 h, mais j’ai quelque chose en tête à faire avant. Je ne veux pas en dire plus pour le moment.

Beuh-bye!

4 réflexions sur “Un retour en force (j’ose croire)!

  1. J’ai bien l’intention d’essayer ça le restau-marché de poisson au prochain voyage….
    mais je continue quand même de compter les dodo…….!!!

    J'aime

  2. très belles photos mon Pat encore aujd!

    Je suis sortis de l’aréoport à Mtl à 20h. Éprouvante journée de voyage, ben content qu’elle soit terminé! Je te remercie encore pour tout, j’ai passé de très bons moments, j’ai tellement découvert. bu de bons verres, manger de la bonne bouffe et appris beaucoup de choses, pour moi ce sont ce que j’appelle de VRAI vacance! merci et profites-en encore chanceux!

    P.S. Pis traine de l’eau!! tu sues beaucoup trop 😀 … je blague, amuse-toi bien, je continue de te lire religieusement!
    bye

    Martin

    J'aime

  3. Content de voir que t’es revenu en un morceau et que t’aies pu revenir avant que l’ouragan débarque à New York, hehe.

    Ta visite a été un gros plus pour moi aussi, parce que ça m’a permis de changer de point de vue et de retourner à plusieurs endroits auxquels j’aurais peut-être pas pensé.

    Bref, ça m’a fait plaisir!

    Maintenant, t’as un gros 24 heures de repos avant que la job recommence. Courage 😀

    Et c’est la dernière journée de la vague de chaleur aujourd’hui… Bouteille(s) d’eau garantie(s)!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s