Une image vaut mille mots

Hey hey,

Grosse pluie ce matin. Ça adonne bien, j’ai de la job à clairer.

Tel que promis, voici quelques photos de la tour d’Alexanderplatz et du mémorial soviétique de Treptower Park.


HAHA, MISÉRABLES HUMAINS! TREMBLEZ DEVANT MA SPLENDEUR!


Voici le Rotes Rathaus, au centre de l’image. En haut, on voit le Nikolaiviertel et surtout la Nikolaikirche.


Ça n’arrive pas souvent qu’on a l’occasion de voir une église du dessus. Je crois bien qu’il s’agit de la Marienkirche.


En regardant directement vers l’ouest, on voit (entre autres) ceci. Le Marx-Engels Forum, avec les deux statues géantes. Il est très près de la tour, en fait.


Là, on regarde plus loin, toujours plein ouest. En plein centre de l’image, près des grues, on peut voir la porte de Brandenbourg. À l’extrême droite, le dôme en verre avec les petites taches rouges et orange (drapeaux allemands), c’est le Reichstag.

Au bout de la rue où se trouve la porte de Brandenbourg (Unter den Linden), la patente dorée que vous voyez, c’est la statue au sommet de la Siegessäule.

Cliquez ici. Pour vous situer, la tour est à droite, la où se trouvent les symboles U et S et où « Berlin » est écrit. La porte de Brandenbourg est un peu à la gauche du S vert au centre (entre le « 2 » et le dernier « e » de Ebertstrasse), le Reichstag est tout de suite à la gauche du même « 2 », et la Siegessäule est au centre du carrefour, à gauche. À part de vous amener ici et de vous tenir par la main, je peux pas vous expliquer mieux que ça 😀 Les néophytes, oubliez pas que vous pouvez zoomer et vous promener dans la carte! J’habite quasi plein ouest de la Siegessäule, et pour la distance, disons que la Siegessäule est à mi-chemin entre mon appartement et la porte de Brandenbourg.


Cliquez ici. Au centre de la map, on voit le Lustgarten. Au centre de la photo, on voit la Berliner Dom, qui est à l’est du Lustgarten (dont on voit le coin). C’est compréhensible, j’espère? Sur la map, vous pouvez voir que je suis relativement près — la tour est à l’extrême gauche. On voit aussi le Marx-Engels Forum, à peu près entre la Berliner Dom et la tour.

La structure avec le toit vitreux carré est l’Aquadom, un musée aquatique de quelque sorte. C’est pas trop mon truc, et ça doit grouiller de morveux gluants anyway, donc j’en fais fi.


Voici le Molecule Man. C’est une sculpture fait par un Américain (oublié le nom, désolé). Il y a en fait 3 bonhommes, qui symbolisent la rencontre des trois quartiers de Kreuzberg, Treptow et Friedrichshain. À l’arrière-plan, on peut voir le Oberbaumbrücke et la tour d’Alex.
Ho ho ho.
Une meilleure vue d’ensemble. Je suis sur le pont en bas à droite, et l’Oberbaumbrücke est à la flèche verte.


Quand je vous parlais de la rencontre des trois quartiers… Donc, je marque quelques minutes, et arrive devant…


… le plan du mémorial soviétique. C’est pas assez clair à votre goût? Essayez ceci. On arrive par l’entrée en bas à gauche (sur la photo).


Voici la sculpture qui nous attend. La Mère Russie qui pleure ses enfants. Je me tourne, et je vois…


Ceci.


Voici les deux grands « murs » de chaque côté. Vous voyez le marbre rouge? Ça a été ramassé des ruines de la Chancellerie du 3e Reich. Le reste du marbre a servi à décorer la station de métro Mohrenstrasse.


J’avance un peu passé les deux gros murs. L’inscription devant moi, en russe puis en allemand, dit « La patrie n’oubliera pas ses héros ».


Sur chaque côté, ya tout plein de murales du genre, qui montrent la progression de la guerre. Sur la tranche de chacun de ces « murs », ya des citations de Staline. Sur la gauche du mémorial, en russe, et sur la droite, la traduction en allemand.


Voici l’immense statue (40 pieds) au bout du mémorial.


C’est un soldat qui tient un enfant (duh), et il écrase de son pied une croix gammée. L’épée ne fait qu’ajouter à l’effet Badass.


À l’intérieur de la statue (on voit la porte dans la base), une mosaïque. Si je me souviens, ça dit quelque chose du genre « En honneur du peuple qui a combattu la tyrannie fasciste ».


La vue du haut des escaliers menant à la statue.

À ma sortie du mémorial, je me souviens d’un petit quelque chose dans mon guide Lonely Planet. Ah-ha! C’est à une dizaine de minutes de marche…


Le dernier mirador de la RDA! C’est en effet du haut de cette tour que les gardes ventilaient les cochons de sympathisants du capitalisme qui essayaient, quelle folie, de quitter le paradis ouvrier, Ô chers camarades.

Alors voilà, ce fut votre visite privée pour aujourd’hui! Y devrait pas y avoir grand chose à raconter aujourd’hui, il pleut encore — ça m’a encore pris plus d’une heure à préparer ceci… je ne me dompterai jamais — et maintenant je vais m’attaquer à la job (ça ne me tente pas plus que tantôt).

Beuh-bye!

4 réflexions sur “Une image vaut mille mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s