Lundi? Déjà?

Hey hey,

Ben oui, quelques personnes ont mentionné le délai à l’aéroport samedi. On était pas sûrs de quoi vous parliez, quand on a réalisé que Stef était partie vendredi soir, et non samedi soir! Quand on part une soirée, et qu’on arrive le lendemain après-midi, ça peut confondre un peu.

Ouain, c’est pas le jeu de la semaine, tout stopper à cause d’une paire de pinces. C’est pas du Semtex, quand même. Au pire, tu gardes le gars un peu, tu fouilles ses affaires et tu lui dévisses une canne, question de lui donner une leçon, et ensuite tu passes à autre chose.

Ah, et Stef a eu une mésaventure avec la poire :

Stef dit : Lorsque Jean et Nath sont venus très gentiment me conduire à l’aéroport, Nathalie m’a offert une poire bien mûre, au cas où j’aurais faim. Je pars donc avec mes bagages. Vu que j’ai les mains bien pleines, la poire va dans ma poche de manteau, en me disant que lorsque tout serait redevenu tranquille, je pourrais la manger en paix. Donc, on embarque dans l’avion, bien encastrée dans les sièges d’Air Transat. Blah blah blah, environ 15 minutes avant l’atterrissage, je remarque quelque chose de détrempé sur mon côté gauche… Ceux qui me connaissent bien ne seront pas surpris, j’ai oublié la poire dans ma poche de manteau. La poire bien mûre était devenue purée dans ma poche de manteau. Ma poche avait fait office de coton à fromage. La pulpe à l’intérieur, le jus à l’extérieur. Pas de poubelle à portée, parce que les hôtesses étaient déjà passées avec leur chariot. Et là, fallait s’attacher pour l’atterrissage. Et pas de poubelles avant les douanes non plus, probablement que vous ne l’avez jamais remarqué… Du moins, pas à Paris! J’ai donc dû attendre d’avoir passé les douanes pour jeter mon ostie de poire bien effoirée! Maintenant, le manteau fait un tour de laveuse. FIN

Moralité : Les cochonneries sont moins salissantes. Merci quand même pour le geste et désolée, Nath, elle avait l’air très bonne…


OK, je suis de retour.

La journée a été occupée. Il n’y a pas eu d’excursion finalement, du moins pas celle qu’on avait en tête. On est allés faire une excursion dans quelques épiceries, dont l’espagnole sur la Kantstrasse. Very nice. J’ai trouvé du Marques de Caceres et du Vina Mayor, les deux bouteilles que j’avais ramenées d’Espagne l’an dernier. Y avait aussi un paquet d’autres choses très très intéressantes. C’est même possible que je rapporte plus de produits d’Espagne que d’Allemagne!
À notre retour, Stef est restée pour se reposer et moi, ayant encore la bougeotte, suis reparti un peu.

Ensuite, souper et soirée bien mollo. Demain, y a Harry Potter en IMAX à Potsdamer Platz qui intéresse Stef. Moi j’irai voir un musée durant ce temps-là. Mercredi, on a rendez-vous avec la journaliste dans un resto illicite de Prenzlauer Berg. J’ai très hâte.

Rien d’extraordinaire à signaler à part ça… Bye tout le monde!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s