Potable comme début de semaine

Hey hey,

La journée a commencé sous un ciel tout bleu. Fallait que j’en profite. Allez hop, déjeuner, taponnage de jobs, considération des options pour aujourd’hui (lundi, donc les musées sont fermés. Pas sûr que j’aurais voulu m’enfermer anyway), et hop, on sacre le camp.

J’ai décidé de revisiter le quartier Prenzlauer Berg, le refuge des artistes. C’était là, la maison avec les impacts de balles. Donc j’arrive finalement vers 11 h, et je décide de me rendre avec quelques détours au Tacheles, un squat bourré (certains diront « infesté », ho ho) d’artistes. Tacheles est plus dans le Mitte que dans Prenzlauer, mais anyway. Son principal attrait est d’avoir résisté depuis 1990 aux assauts des promoteurs immobiliers et des touristes, à tel point que la ville a décidé de s’entendre avec eux.


Une murale située à l’arrière du building. Stef, on pourrait sûrement faire quelque chose avec ça? J’ai aussi pris des gros plans de quelques sections de la murale 😀


En se retournant, je tombe là-dessus. Ça a été de toute évidence fait pour la Coupe du monde, présentée en Allemagne l’an passé. JOGA BONITO, ça veut dire « joue avec élégance » en portugais. Pour faire une histoire courte, c’est Nike qui avait fait une campagne publicitaire dans laquelle l’équipe nationale brésilienne (que je m’adonne à HAÏR) est un modèle de beauté.

Les 4 salopes qu’on voit au-dessus du slogan sont, de gauche à droite, Robinho, Ronaldinho, Ronaldo et Adriano. Demandez-moi pas pourquoi j’en sais autant sur ce club de crottés-là.

Leur humiliante défaite dans la finale de 1998 contre la France (0-3, avec 2 buts de Zidane) reste un de mes bons souvenirs sportifs. Devinez ce qui s’est produit en 2002? Le Brésil gagne la coupe, grâce à une victoire de 2-0 contre, devinez qui? Eh oui, l’Allemagne. Fuckers.

En ce qui me concerne, leur avion peut aller s’écraser sur le flanc d’une montagne, mais reste que la murale est vraiment bien, alors voilà.


Mets-en, fuck CBS! HBO est ben meilleur!

Ensuite, je me suis rendu au Mémorial du Mur de Berlin.


Une des extrémités de la section du mur. Je tourne le coin, et je me retrouve dans une espèce de cour, avec une section de mur. Je m’avance. C’est plutôt haut, mais en me mettant sur la pointe des pieds et en levant le bras, je peux prendre une photo de l’autre côté. C’est juste que je ne peux pas voir ce que je photographie. Après une ou deux tentatives, voici ce que ça donne :


Une centaine de pieds (le No Man’s Land) sépare les deux murs. Cliquez ici pour en savoir plus.
Donc, on peut voir que toutes les fortifications sont du côté est-allemand. Le No Man’s Land permettait aux gardes de bien prendre leur temps pour plomber les idiots qui auraient des ambitions de liberté, vous voyez.

100 pieds… ça prend 4 secondes à courir, environ? Ça, c’est si t’as réussi à franchir la première clôture et les premiers barbelés sans t’ouvrir la carotide, si les chiens t’ont pas sauté dessus, si les mines n’ont pas répandu tes entrailles partout (quoiqu’on risquait plus de les retrouver en campagne). Et t’as ENCORE un autre mur et d’autres barbelés à franchir avant d’être rendu à l’Ouest. Et tout ça pendant qu’on te tire dessus ou qu’on est sur le point de le faire. Qui prend les paris?

J’arrive pour quitter les lieux, quand je vois de l’autre côté de la rue… le bâtiment officiel du Mémorial, avec une tour d’observation. Shit, ça valait la peine de s’étirer comme un fou d’abord!


Ahhh, beaucoup mieux. Voici une vue aérienne (le musée est au haut de l’image). Sur la photo ci-dessus, j’étais au coin supérieur gauche quand j’ai pris la photo de tout à l’heure.

Ensuite, j’ai encore viraillé un peu, et je suis revenu. J’ai eu le sens du timing, parce qu’il y a eu une bonne averse plus tard cet après-midi. Tranquille depuis ce temps-là.

Ah, et en prime, parce que je suis épatant à ce point, voici une ou deux photos du musée d’hier.

C’EST DE L’ART! Monochrome gris-vert. OK, c’est pas si simple. Une des guides — qui parlait un français presque parfait, j’étais franchement jaloux — nous a expliqué que le travail reposait dans la surface du canevas. Plusieurs couches d’une substance maison, contenant entre autres de la cire d’abeille, ont été appliquées, et ça donne un fini assez particulier. La photo ne lui rend pas justice. Et la démarcation en bas est voulue, probablement pour séparer la surface finie et la surface d’origine.


C’EST DE L’ART! Bozo le Clown est posé en train de faire des barbeaux. Lesdits barbeaux sont également exposés. Traitez-moi de « muffle achevé, rustre fieffé » (merci Brassens), mais je catche vraiment pas le gag.


Ça, par contre, j’aime bien. Ça s’appelle « The Void » (Le vide), et toutes ces petites patentes sont différents comprimés d’antidépresseurs. Je pense que le message se rend.


Ça aussi, j’ai bien aimé. C’est une bibliothèque géante, en métal (on peut y entrer), et les livres à l’intérieur sont tous « fondus » et ont l’air d’avoir été brûlés. Ça fait référence aux brûlages de livres (apparemment qu’on appelle ça un « autodafé ») des Nazis. Là aussi, le message passe.


Eh oui, la table est fixée au mur. Le message? Sais pas, j’y ai vu quelque chose sur la consommation. Ça me semble vaguement dégueu. Autant une table apprêtée est « belle », autant qu’elle est quasi-repoussante une fois que tout le monde a fini. Sais pas pourquoi. Peut-être parce que nous aussi, nous sommes repoussants? HO HO!

Donc c’est ça, tel fut mon roman pour ce soir. Je vous suggère fortement de prendre quelques minutes pour lire les liens que j’ai mis (à part ceux en allemand, pour eux regardez les images). Ya beaucoup d’excellentes infos là-dedans.

Maintenant, je vais aller voir les récents commentaires. Beuh-bye!

P.S.: Karl Rove quitte son poste à la fin du mois. Bon débarras, fuckface. Y a un siège en enfer avec ton nom dessus.

9 réflexions sur “Potable comme début de semaine

  1. oui je pense bien qu’il y a du potentiel avec ça :)) et puis est-ce qu’il y en a qui ont réussi a traversé ce mur ???aussi je voulais dire que le commentaire de jean sur la maison criblée de balles reflète ce que je pense aussi qu’on ne devrais pas oublier le passé …pour pas refaire les memes erreures (ou horeures).

    J'aime

  2. Druckerpatronen… Ce sont des cartouches d’imprimante (drücken = « pousser » ou « imprimer »). Mais, uhhh, où est-ce que t’as vu ça exactement? Ça ne me dit rien, et « sur le vélo » c’est un peu vague, heh.—Ah oui, y en a beaucoup qui ont réussi à le traverser, mais probablement très peu en piquant un sprint à travers les barrières, hehe. Fallait jouer de ruse, et certains faisaient preuve d’une méchante imagination! Personne n’est certain des chiffres exacts, mais je pense que entre 5000 et 15 000 personnes ont réussi, environ 250 sont morts au Mur même, et 3000 ont été arrêtés (puis fusillés ou emprisonnés à vie).Le Musée du Checkpoint Charlie donne beaucoup de détails sur les tentatives d’évasion. C’est vraiment intéressant (selon mon souvenir, je n’y suis pas retourné cette année), mais toujours plein. Faut y aller tôt!

    J'aime

  3. OK, dernier commentaire pour le moment.Faut préciser, une grande partie des tentatives réussies étaient grâce à des tunnels ou à des systèmes d’égoût qui n’avaient pas été complètement scellés. Mais ya aussi des tonnes d’anecdotes intéressantes, comme un boucher qui s’était fabriqué une veste anti-balles à partir de morceaux de viande! Apparemment, ça a fait la job. Ou une couturière qui s’est fabriqué une mini-montgolfière à partir de morceaux de tissu. Sans farce!OK, c’est le temps de commencer à me préparer pour le musée de l’Armée de l’air! Bye!

    J'aime

  4. Patrick, Il est 11.15pm. je suis en train de faire des pètes de soeurs,j’aimerais bien que tu sois ici.Le temps est bon ,il ne manque que toi.Je lis avec plaisir toutes res péripéties,ca m’a fait rire davantege ton invitation a l’ église presbytérienne.Je t’enécris pas plus,faute de musées,on a bien celui de la vieille prison mais il présente ‘Passe Partout’ je doute fort que ca t’intéresse.Il va est encore la quand tu vas revenir.S’il manque des ponctuations c’est que je n’ai pas trouvé toutes les fonctions sur ce clavier

    J'aime

  5. Allo,Passe-Partout? Heh, ben je serais curieux d’en revoir une couple de minutes, mais pas de là à acheter le coffret. Mais, et je serai le premier à le dire, c’est sûr que cette émission a eu un impact incroyable sur toute une génération…

    J'aime

  6. salut le fanatique religieuxIci tres calme comme fin de vacance.Hier j’ai eu un petit avari en tracteur,rien de bien grave,mais tu aurais pogné de quoi de voir ca.Je tondais le gazon dans la cote derriere la maison,les deux sacs arriere étaient presque plein,quand je me suis mis à monter la cote je me suis dis que je devais rétrograder de la 3 à la 1ere vitesse,l’erreur c’est que je l’est fais en montant la cote,grosse betise,je pogne un neutre,au sens propre,aolrs je pars de reculons en plus que les freins de mon tracteur ne fonctionnent pesque plus,donc je me remet en 1ere et je lache la clutch pour repartir.Normalement il n’y aurai pas eu de probleme ,mais la j’étais débalancé,ca fa que,zip!à l’envers les sacs décroche le support aussi,je me retrouve sur le dos dans la cote le tracteur par dessuset supporté par mes pieds et je tien toujours le volant fermement,et la le moteur tourne et la tondeuse dessous(maintenant dessus) aussi.La je me dis,que-ce-que je fais,la j’aiarreté la tondeuse,question de sécurité,ensuite j’ai fais rouler le tracteur dans le bois du voisin,la le tracteur était toujour en marche et sur le coté,l’huile et l’essence sorte du moteur et du carburateur et ca commence à fumer pas mal,j’arrete le moteur puis je m’éloigne en attendant que le feu prenne,car l’huile et le gaz sur un muffleur brulant ca ne regarde pas bien.Finalement ,pas de feu,alors de peine et de misere je réussi à le sortir de la,il est dans un piteux état,mais rien d’irréparable.je dscendis le tracteur dans le fond du terrain pour procéder à la remise en route de l’engin,rien de compliqué,juste nettoyer la bougie,assecher le moteur en le faisant tourner sans bougie ni essence puis remettre la bougie et faire démarrer le moteur.Mais il y a encore de l’huile dans le carb. tu aurais dus voir le nuage de fumée quang le moteur à reparti,pissant,enssuite tout est rentré dans l’ordre,replace les morceaux un peu de tape gris et c’est repartis.J’ai pus finir mon gazon apres une demi-heure de taponnage.Ensuite, un quart d’heure de hamac en me bidonan de l’anecdote.Ca fa que cé ca pis cé toute,pis cé en masseSalutJean

    J'aime

  7. Hahaha… Ouain, y en a qui se sont tués pour moins que ça! T’as été chanceux dans ta petite malchance!Si ça te convainc pas d’arranger les freins du tracteur (ou de flusher le tracteur), je pense que c’est sans espoir, hehe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s