Pas si pire comme journée, en fin de compte!

Hey hey,

C’était parti pour être une journée très blah, mais en fin de compte je m’en suis sorti pas trop mal. Tout est fermé, donc ça limite les possibilités. Sauf que cet avant-midi, je reçois un appel. Oh oh, c’est ma collègue d’Espagne!

Elle a passé les 6 derniers mois en Belgique, mais elle était ici cette semaine, et elle retourne là-bas demain pour ensuite faire un détour au nord de l’Allemagne, 3 semaines au total. Pourquoi ne pas se voir un peu avant qu’elle parte? Alright, station de train de Savignyplatz à 15 h?

Je placote un peu avec Stef, et ensuite sacre mon camp, pas vraiment en avance. J’arrive sur les lieux à 15 h 07, et ma collègue quelques minutes plus tard. J’étais vraiment content de la voir, et pour plus d’une raison. En partant de l’Espagne l’année passée, je supposais plus ou moins que je ne reverrais plus jamais les amis que je m’étais fait là-bas (ya une certaine finalité là-dedans qui me déprime encore aujourd’hui), donc ça me fait bien plaisir de « déjouer le destin » comme ça. À part ça, ben ça commence à faire longtemps que j’ai pas eu de conversation face à face avec quelqu’un que je connais bien, alors ça aussi c’était bienvenu. On a une bonne différence d’âge (elle a 23), mais faut croire que je suis encore jeune à quelque part (fiou), parce qu’à peu près tout le monde avec qui je me suis tenu là-bas avait dans ces âges-là ou presque.

Donc c’est ça, en se reparlant elle m’explique qu’elle était bel et bien là à notre dernier rendez-vous manqué. On avait tous deux raison, en fin de compte. On était tous deux au coin de Grolmanstrasse et Savignyplatz. Sauf que… ni elle ni moi ne s’étions aperçus que Grolmanstrasse traverse Savignyplatz, donc ya 2 coins Grolman et Savigny! Voyez par vous-même. Moi j’étais au coin nord-ouest (là où est la flèche), elle au coin sud-est. On était à 300 pieds de distance, mais on s’est manqués (c’est pas minuscule comme endroit, faut dire).

Donc, parle parle jase jase, on a dîné à un restaurant espagnol spécialisé dans les tapas, ça pouvait pas adonner mieux. Elle rencontrait d’autre monde ce soir avant de repartir, donc on se dit au revoir vers 18 h 15 — ça a passé très vite –, mais pas avant de faire un deal. On va essayer de s’aider mutuellement avec notre français/allemand. Dans le genre 1 heure juste en français, 1 heure juste en allemand. Ça m’a fait penser, faudrait que je continue à explorer les possibilités pour prendre des cours ici. Rien de trop exigeant comme temps, mais quelque chose qui me permettrait de m’améliorer tout en ayant l’option de visiter ce que je veux.

Ah, et avant que vous vous posiez la question… ma collègue a un chum, et ils filent le parfait bonheur. Elle a rien offert, et j’ai rien demandé. Donc y aura pas d’intrigue romantique internationale en douce, en attendant que la copine arrive, heh. Désolé, vos imaginations perfides devront s’assouvir ailleurs, bande de dépravés!

Bonne soirée malgré tout 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s