OHMYGOD, c’est un 2 pour 1!

Whoa whoa whoa, hold the phone. J’ai pas encore fini!

Je viens juste de voir le 10e commentaire de la première entrée, celui de Diane.

ÇA, c’est ce que j’appelle un commentaire! Vous avez des croûtes à manger, les poussinots et les poussinettes!

OK, je le re-relis, et je réponds à mesure. Diane, je t’adore!

Et pour les autres commentaires, croyez-moi, j’ai tout lu et tout ruminé. Je ne vous ai pas ignoré. Peut-être bien que c’est ce que je vais faire à partir de maintenant. Répondre dans un 2e post aux commentaires de la veille… Hmm…


Salut Patrick

Je n’ai pas eu la chance de te souhaiter Bon Voyage! avant de partir…mais à ce que je vois, ça n’aurait pas servi à grand chose… telle était ta destinée.. Peut-être n’es-tu que le jouet d’un grand créateur qui d’en-haut se rit de toi et de nous!!! Mais dans quel but??? Qui sait…

L’éternelle question, n’est-ce pas? Je sais pas, personnellement j’y crois pas, et je pense que nos vies sont une série de coïncidences qui s’entremêlent. À considérer le nombre de décisions que chacun de nous prend dans une journée, chaque jour depuis qu’on vit, et en plus considère le nombre de personnes en cause, et on peut conclure que les possibilités sont infinies. Mais c’est juste mon opinion…


Comme tu aimes beaucoup le cinéma, amusons-nous plutôt à imaginer que tu es le protagoniste d’un film qui raconte l’histoire d’un québécois qui part trois mois en Allemagne… en laissant bien des gens derrière lui;).
D’abord, serions-nous dans un drame ou une comédie???

Bonne question, j’aurais vu mon voyage en Espagne comme une comédie sympathique, avec des personnages le fun et de bons gags (du genre L’auberge espagnole, justement. Tu l’as vu? Je vous le recommande à tous fortement! Je me suis reconnu à plusieurs reprises…). Les interactions avec tous les autres étudiants donnaient beaucoup de potentiel humoristique (et pas juste des conneries du genre « Ho ho, les Allemands sont tous blonds, les Espagnols sont tous paresseux, les Italiens sont tous des séducteurs »). Suffit d’aller lire le blog de l’an passé (plogue time : patrickenespagne.blogspot.com) et vous allez voir des tonnes de variations de « j’ai bien ri quand… ».

Par contre, cette fois-ci ce serait jusqu’à maintenant plus une comédie un peu bizarre du genre « gars sorti de son élément », mais pas tout à fait. Tu vois ce que je veux dire? Un seul personnage pour le moment, très peu de dialogue, et un sentiment d’impuissance et de pédalage dans le vide pour ce qui est de composer avec de nombreux tracas.

Pas de drame, non… Je suis venu ici de mon gré, et ya pas de tragédie qui justifierait un départ du genre.

Pour ces premières scènes… le départ à l’aéroport.. je qualifierais cela plutôt de « comédie dramatique » (ce qu’il y a de plus difficile à écrire soit dit en passant, car on doit faire rire et pleurer les spectateurs à la fois). Je te laisse départager les moments où comme spectateurs nous verserions quelques larmes.. et ceux où nous nous bidonnerions!!

Pas évident de placer une scène si intense au tout début… et je peux te dire que j’y ai rien trouvé de bien marrant en tout cas, haha. J’ai pas de misère à te croire quand tu dis que ce sont les plus difficiles à écrire. C’est comme… une attente interminable. T’essaies de passer le temps, donc tu placotes comme si de rien n’était, mais tu sais que ça s’en vient. Et t’essaies de pas penser à certaines choses qui te feraient fondre en larmes. Argh.


J’arrive à la séquence du voyage en avion…ici, Comédie pure..
Certains spectateurs plus avisés pourraient se demander ce que l’auteur a voulu signifier en faisant changer le protagoniste de places comme ça… »A-t-il de la difficulté à trouver sa place dans la vie? » « Marche-t-il à côté de ses souliers? ». « Pourquoi toute cette mise en scène? » Cette séquence serait-elle présente pour nous montrer les « qualités » de patience et de gentillesse du personnage ou plutôt pour nous montrer quelques « défauts » qui seront mis de l’avant par les auteurs? Mystère!!!!

Haha, ouain. Ou est-ce un signe de ce qui s’en vient? J’espère que non! À part ma petite menterie du genou, je pense honnêtement m’être comporté en gentleman (ce qui se passait dans ma tête était une toute autre histoire, par contre).

Chose certaine,le film commence et on a envie de s’y laisser prendre.. On peut d’ores et déjà supposer, avec la scène de l’arrivée à l’appartement et de l’absence de draps (symbolisant quoi, donc?? l’abstinence sûrement..)…

Ou le sentiment qu’on n’est pas le bienvenu? Ou que malgré le gros $ qu’on a dû claquer pour un logis, que finalement c’est même pas conforme à ce qu’on t’a dit, qu’on t’a menti? Comme moi j’ai menti dans l’avion? Oh oh!


…on peut donc déjà supposer que notre fameux personnage s’apprête à vivre une série d’aventures plus ou moins folles avec, en filigrane, une charmante histoire d’amour (avec, tension dramatique oblige, de douloureuses séparations et des retrouvailles passionnées(déjà anticipées par les spectateurs)…! Les ingrédients parfaits d’une comédie dramatique, quoi!!!!!

Ehhhh, pour l’histoire d’amour, espérons que ce sera celle de la petite amie qui vient rejoindre le personnage à mi-chemin durant son séjour. Parce que si c’est quelque chose d’autre, on va probablement se retrouver avec un thriller du genre Fatal Attraction, avec la petite amie qui va retontir et courir après le personnage avec une machette! Surtout si ladite petite amie s’adonne à lire le scénario à mesure qu’il apparaît chaque jour 😀


Voilà! On est assis sur nos sièges et j’imagine que certains mordus de cinéma (qui tripent sur l’acteur qui joue le rôle principal), sont déjà rivés sur leurs sièges pour attendre la suite…Parce que parce que.. on aime ça se faire raconter des histoires.. mais surtout, des BONNES HISTOIRES BIEN RACONTÉES!

J’espère faire la job pour la partie que t’as mise en majuscules. C’est ma grande crainte dans la vie, tu savais ça? Être « dull », être plate. Pas dans le sens de « ne pas être le centre d’attention », là, plutôt dans le sens de… Quand une personne mentionne ton nom et qu’un autre dit « Meh, ce gars-là est dull comme ça se peut pas, complètement amorphe, jamais rien à dire, sans aucun intérêt, perds pas ton temps avec », dans ce sens-là. C’était la confidence de la semaine.


Alors, je viendrai de temps à autres pour connaître la suite.. en te souhaitant un merveilleux séjour (MALGRÉ TOUT;)) et de formidables retrouvailles pour une finale de film GRANDIOSE!!!!

Good, good! J’avais oublié de donner l’adresse à Mauricio, toutes mes excuses. Si tu crois que mes élucubrations peuvent intéresser d’autres personnes (bonus points si moi aussi je les connais), n’hésite pas à leur donner l’adresse.

OK, c’est tout pour aujourd’hui, bye bye!

Une réflexion sur “OHMYGOD, c’est un 2 pour 1!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s