Mon mercredi à Malaga

Hey hey,

Avant de parler de Malaga, faut que je mentionne quelque chose d’hilarant qui s’est produit lundi.

Lundi, le Blob m’a demandé de l’aider à déprendre son sac de chips de la machine distributrice. Ma première pensée a été de dire non et d’ajouter que je lui rendais ainsi service (si tu pèses 250 livres et que tu prends des chips durant le break, t’auras aucune sympathie de ma part) mais je suis trop bon gars et j’ai dit oui. Steven est venu me donner un coup de main, et on a pu secouer la machine suffisamment pour libérer le sac de chips prisonnier, lequel a fini, le pauvre, dans les confins du Blob.

Plus tard, je racontais l’épisode à Ryan durant le break, et naturellement, la joke a dégénéré! On était rendu à dire « Mérite le, ce sac! » et « Ça va te faire faire de l’exercice! ». De vrais gentlemen, quoi.

Par la suite, durant la classe de culture, on s’est mis à parler de lunettes de soleil, et Corey Hart est apparu dans la conversation (Sunglasses at Night, si vous vous souvenez), je mentionne qu’il est Montréalais, et en joke qu’on a joué au hockey ensemble. On s’est alors aperçu que c’était la joke pince-sans-rire parfaite pour un Canadien. Si t’es à l’étranger et qu’on parle d’un autre Canadien, tu dis que vous avez joué au hockey ensemble. C’est génial, et avec un peu de chance, la personne peut te croire.

Naturellement, ça allait dégénérer encore plus.

J’ajoute alors que ça fonctionne encore mieux vu que le Canada est gigantesque, contrairement au Luxembourg ou à la Suisse (aucune idée pourquoi j’ai eu ces deux pays-la en tête). Ensuite je dis « Ouais, on a blanchi l’argent des Nazis ensemble » (ce qui est vrai dans le cas des Suisses). On a dû rire pendant 5 minutes sans arrêt.

Raconter des jokes, c’est jamais aussi drôle que l’original, mais je voulais surtout immortaliser ça en ligne. Mission accomplie.

OK, maintenant Malaga. Tout d’abord, je pensais avoir manqué le bus pour la station centrale. Je me suis alors aperçu que le bus que je pensais 3 minutes en avance (je l’ai vu passer pendant que je descendais les escaliers de mon immeuble… un bus en avance. J’étais sidéré.) était en fin 6 minutes en retard. L’efficacité espagnole à son mieux. Donc j’attends, et le prochain bus arrive tapant à l’heure. Whoa. Quelques minutes plus tard, Ryan arrive à la station, et on part (puis on arrive, imaginez-vous donc.).

Après s’être promenés en ville un peu, on est allés voir (revoir dans mon cas) le musée Picasso, c’était bien, ça me dérangeait pas de le revoir, ne serait-ce que pour avoir les impressions et commentaires d’une deuxième personne. La librairie à l’intérieur du musée était vraiment cool, par contre : une tonne de livres intéressants, dont une bonne partie en français (Picasso a longtemps vécu en France). Pas impossible que j’en commande quelques-uns une fois revenu. On a aussi visité quelques autres endroits, dont l’Alcazaba, une vieille forteresse arabe. Ça ressemblait pas mal à l’Alhambra de Granada et à l’Alcazar de Séville (puis je suis al-lé al-la librairie acheter un al-manac, et un livre d’al-gèbre et d’al-chimie. Al-icia, la fille al-la caisse, s’est trompée, al-l’avait pas ce jour-la.), mais c’est pas grave, ça coûtait juste 0,60 euro anyway. Ensuite, un tour dans une librairie (pour de vrai, cette fois-ci) – j’ai vu les livres bilingues que j’ai mentionnés hier, mais j’ai rien acheté; je prends le risque parce que je suis pas mal sûr que la librairie Poirier en a -, et enfin, hop retour.

Ben le fun dans l’ensemble. On s’est marrés, et il a fait beau toute la journée (sauf des nuages ce matin, avant de partir).

J’avoue que je suis content d’avoir manqué quelques heures de cours. Même que si j’ai des plans intéressants, ça me dérangerait pas de manquer les 2 heures de Lina demain (mais pas la classe de culture ni les 2 heures avec Maria José. Je l’aime bien, elle est de bonne humeur, elle hésite jamais à partir sur des tangentes – on a dû parler de films durant environ 10 minutes, et j’étais tout seul à parler; tant pis pour les autres – et on peut faire des jokes en masse.)

Fa que c’est ça, fin de soirée tranquille dans mon cas. Je suis pas pressé de retourner « chez nous », probablement qu’un mur de son provenant de la TV m’attend anyway. Soit ça, soit du flamenco traditionnel. Haaaaaayayyyayyyyayayaayayayayayayayayyaaaaaa…. *guitare* yayayaaayyyaaaaaa…. *applaudissements frénétiques* Fucking hell.

Le moral est bien meilleur qu’hier, je regrette presque de pas être parti avant d’écrire, vu que je savais que j’étais down. En tout cas, pas grave. Amusez-vous bien et bonne fin de soirée!

3 réflexions sur “Mon mercredi à Malaga

  1. Salut poupéEncore très interressant ton récit.C`est ca que je voulait dire par « profite »,tu fais ce qui te tente,yes!Si il y as un probleme de communication entre toi et tes transporteurs de retour,je peut servir d`intermédiaire pour e-mail,blog ou télephone,pas de probleme.Grosse pluit sur la région ,etat d`urgence décrété à Latuque et ailleur aussi c`as a brassé mais je n`ais pas eu d`eau dans la cave,ouf!SalutJ

    J'aime

  2. Hey hey,Jean : OK, merci pour l’offre, c’est quasiment sûr que ça va être utile! Je m’attends pas à de grands changements (c’est British Airways, c’est du solide), mais juste au cas où.Ça me déprime, toutes ces histoires de pluie! Il pleuvait en masse ici à matin, d’ailleurs. La première fois en deux mois que je suis allé à l’école sous la pluie comme ça, à mon avant-dernière journée. J’ai le sens du timing!P’pa : Ah, j’ai hâte de les montrer aussi! Je dirai pas combien j’en ai, mais je pense que le terme technique est « une chiée ». J’en ai regardé quelques-unes sur le laptop à Ryan aujourd’hui, et je suis vraiment content du résultat. En tant que facsimilé en 2 dimensions (et quelques clips vidéo à travers ça), je pense que c’était difficile de faire mieux.Bye!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s