9/11 NEVER FORGET!

Hey hey,

Wow, j’aurais jamais cru ne pas entendre une seule mention du 11 septembre avant l’an 2045. Pas un seul mot ici, probablement parce que je suis parti la majeure partie de la journée, heh. Reste que c’est ben le fun de ne pas se faire rabattre les oreilles avec ça.

Je m’étais donné la peine de mettre le cadran pour me lever très tôt. Ben mes plugs d’oreille sont trop efficaces, parce que je l’ai jamais entendu! Résultat, je me suis réveillé vers 8 h 45. Ça ne donnait plus rien de me dépêcher (mon plan était d’aller à la tour d’Alexanderplatz à son ouverture, soit 9 h), donc j’ai pris mon temps et suis parti à 10 h 30 environ.

Maintenant, quoi faire… J’avais la Stasi en tête, donc je suis allé au musée. À ne pas confondre avec la prison de Hohenschönhausen, que je vais probablement aller voir la semaine prochaine.

Le trajet s’est fait sans histoire; faut croire que les prolos pure laine et les punks se tiennent plus dans le S-Bahn que le U-Bahn. J’ai pris la ligne U5, d’Alexanderplatz jusqu’à Magdalenenstrasse.

Apparemment que plusieurs stations de la ligne ont été rénovées en 2003. Holy shit, je veux pas savoir de quoi ça avait l’air avant!

Donc je finis par arriver. Le 3e étage est l’exposition comme telle, et le 2e étage, c’est le bureau du directeur de longue date, Erich Mielke, laissé dans son état d’origine.

Très intéressant, même que j’ai acheté une brochure que j’aurais pu simplement emprunter. C’était le seul document en anglais pour tout le musée.

Ensuite, un détour au Musée de la communication. Ça aussi c’était bien, il y avait une tonne d’appareils de toutes les époques, mais malheureusement tout était en allemand, donc j’ai passé plutôt vite. Le bâtiment, par contre, était spectaculaire.

Et ce soir, j’ai placoté avec la journaliste. On va faire un blitz en fin de semaine et visiter quelques patentes ensemble. Je sens déjà le temps qui file entre mes doigts.

Photo time!

J’ai pris quelques-unes des photos de station de l’intérieur du train même, donc certaines ne sont pas fameuses.

Le beau vert pastel d’Alexanderplatz.


L’orange grotesque de Schillingstrasse.


Le fabuleux bleu de Frankfurter Tor.


Le jaune pastel de Weberwiese.


Le rouge de Frankfurter Allee.


Enfin arrivé, le vert de Magdalenenstrasse.

Tout d’un coup j’ai le goût d’un sorbet!

Maintenant, le musée de la Stasi :

C’est le panier à salade dans lequel la Stasi vous embarquait si vous tombiez dans ses mauvaises grâces. On en voit un dans La vie des autres (LOUEZ CE FILM! ARRÊTEZ TOUT CE QUE VOUS FAITES ET ARRANGEZ-VOUS POUR VOIR CE FILM! VOS GUEULES ET ALLEZ LOUER CE FILM! VITE!).

Ahem.


Voici quelques instruments de surveillance (et autres) miniaturisés. Micro dans un bouton de chemise, dans une cravate, dans un bouquet de fleurs, fausses roches avec des caméras dedans (!), mitraillette dans un porte-documents, alouette.


Ça me dérange pas s’il faut que j’étrangle un sans-abri pour arriver à mes fins, mais ça me prend ces carpettes-là dans mon salon. Point final.


J’avoue que ce cadre a beaucoup de gueule!


Une des salles de travail des quartiers de Mielke.


Bureau des secrétaires.


À l’intérieur du Musée des communications.


En voulez-vous, des téléphones?


Et en voulez-vous, des résistances (à gauche, j’ai oublié le nom exact) et des vieux câbles (à droite)? Au fond, des appareils pour le morse, si je me souviens. Celui au fond à gauche avait des touches de piano qui correspondaient aux lettres, pour ceux qui connaissaient pas le code.


La vue de cet appareil a réchauffé mon coeur froid et noir. Je vous présente l’appareil Enigma, qui a fait l’objet de tant de convoitise durant la 2e guerre mondiale.

Alors voilà, tel fut un petit résumé de ma journée. Demain… On va ressayer de se lever tôt, et si la température le permet, montée de la tour d’Alexanderplatz pour profiter de la vue. Ensuite, peut-être, Musée de l’histoire de la médecine et Musée des instruments de musique.

Bye tout le monde!

2 réflexions sur “9/11 NEVER FORGET!

  1. Ahhh, d’accord. J’avais un paquet de termes qui me tournaient dans la tête — condensateurs, isolateurs, porcelaines (?!?), heh. Bref, tu peux comprendre pourquoi ma job consiste pas à grimper dans des poteaux! Soit je serais devenu extra-croustillant, soit le 3/4 du Québec serait toujours dans la Grande noirceur!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s