Début de semaine plutôt tranquille

Hey hey,

OK, j’ai mis le paquet pour la mise à jour de ce matin, donc vous m’en voudrez pas trop si j’ai rien de palpitant cette fois-ci?

J’ai commencé la journée au ralenti. Il faisait beau, donc je me suis forcé à aller faire des commissions, question d’en profiter. Je suis allé payer mon loyer et mon cours de Berlitz, puis je suis allé faire un détour à une épicerie que j’avais vue l’autre fois. Dans l’ensemble, ça ressemble à ça. Il faisait chaud et le soleil tapait fort en masse.

Retour ici à 17 h 20 environ. Y avait quelqu’un qui venait visiter l’appart à 18 h, donc je fais un peu de ménage et de réarrangement des meubles, question de redonner au tout l’aspect d’origine. Pas trop pire. Ça sonne vers 18 h 20. Ya un gars, et il est tout seul. Avoir su que personne du bureau de location ne l’accompagnerait, j’aurais peut-être modéré sur le ménage. Oh well. C’est pas comme si j’avais sorti le SOS et l’eau de javel anyway, ce fut très rapide et en surface.

Le gars parle bien anglais (une chance, parce que je me sens pas dedans question allemand aujourd’hui), et il ressemble comme deux gouttes d’eau à Kevin Spacey, mais avec une mâchoire très carrée et un léger « underbite » (uh, sous-occlusion?). Il travaille pour Bayer, et est à Berlin depuis quelques jours. Si sa femme réussit à se trouver une job ici, ils vont se prendre un appart plus grand. Chic type, quand je lui ai mentionné que je retournais au Canada à la fin septembre il m’a demandé si j’étais Québécois.

Moi — Eh oui! Vous avez reconnu l’accent?
Kevin Spacey — Exact.
— (Fuck.)
— Je croyais que vous étiez Français…
— Ah, non, heureusement!
— Heh, pourquoi heureusement?
— Ah, uh, ben… les Canadiens ont bien meilleure réputation que les Français. (ce que j’ai failli dire : Qui voudrait être Français anyway? Me semble que je trouverais ça nul… à part pour le passeport)
— Oui, c’est vrai, mais les Français sont fiers de l’être.
— N’est-ce pas le cas de toutes les nationalités?
— Oui, mais à des degrés différents. Pas nous les Allemands, par contre.
— ??
— On est conditionnés pour avoir honte d’être Allemands.
— ?? … À cause de la guerre? Après toutes ces années?
— Oh oui, c’est encore vrai.
— Wow… Espérons que ça parte avec le temps.
— Ça va partir, un jour.

C’est une bonne question… Un jour, mais quand? Ça va probablement prendre une couple de générations encore, jusqu’à ce que tous ceux qui ont connus quelqu’un qui a vécu la guerre soient partis. On verra. Ou plutôt, on verra probablement pas!

Tout considéré, je pense avoir été honnête dans mes commentaires sur l’appart. Je lui ai parlé de la douche qui fuit un peu (rien qu’une guénille enroulée autour du joint n’a pas réglé), et j’ai mentionné, entres autres, que c’est un endroit très tranquille (ce qui est vrai).

Rien de bien spécial par la suite, souper, et écoutage de radio allemande et travail. Fin!

Mais pas tout à fait la fin… (Points bonis à ceux qui savent d’où provient cette expression. Réponse en dernier.)

Je vous avais parlé du DDR Museum ce matin? Une des sections cool était la reproduction d’un appartement de l’époque, un appartement du peuple! J’ai pris 3 courts extraits vidéo. C’est pas idéal, mais ça devrait toujours donner une idée. J’en ai pris un en ninja, parce que ça grouillait de monde autour et je voulais pas qu’ils me remarquent (vous le verrez par le plan à la Batman au début).

Ah, et vous remarquerez peut-être la bouteille de Coke sur le comptoir de la cuisine. Ignorez-la, ya un comédien qui l’a laissée là — et j’ai vérifié la date dessus. Vous pensez quand même pas que la RDA, paradis ouvrier, allait laisser ses fiers citoyens se faire corrompre par une saloperie capitaliste comme du Coke, quand même? Ben non! Dans la RDA, on boit du Vita-Cola! (l’anglais a la photo, mais vous avez une section française à gauche)

OK, avant de m’écarter encore plus, voici les vidéos : 1 2 3

Beuh bye!

(Réponse à la question : À la fin du générique des vieux James Bond : Mais pas tout à fait la fin! James Bond reviendra dans « Opération Tonnerre »!)

4 réflexions sur “Début de semaine plutôt tranquille

  1. Salut le ninjaJe suis heureux de voir que tu as l’air en grande forme.Maintenant j’ai plus de temps pour écrire.Aujourd’hui la météo est tres ordinaire ca fait du bien quelque fois.Demain nous allons à Saint-Jean-sur-le-Richelieu pour aller visité quelque patente et je vais en profiter pour faire un peu de vélo.Dans un autre ordre d’idée,j’ignorais totalement le fait que les allemand on honte d’etres eux-meme,en tout cas en dans le sud ca parait pas trop.Très intéressant aussi l’appartement RDAienne,mais il me semble qu’il semblaient vivre assé bien,en apparence.Ca fa que cé ca pi cé toute.p.s.Ne fait pas attention aux fautes d’ortographe s.v.p.merciSalutJean

    J'aime

  2. Hey hey,Haha, ouain c’est ben possible que les Allemands prennent de la place en vacances. Ici, je t’avoue que c’est les Hollandais — en tout cas, les quelques-uns que j’ai croisés ici, je veux pas généraliser — qui m’énervent un peu. Leur langue est vraiment agressante (si vous pensez que l’allemand est guttural, vous avez rien vu), et ils sont TOUS super big! Super gros et grands, parlent fort, ugh.Pour ce qui est de la RDA, c’est juste en théorie qu’ils ne manquaient de rien. Y avait toujours des pénuries et du rationnement. Par exemple, en Russie, c’était coutume, quand on voyait des gens faire la file, de se mettre en ligne aussi, même si on savait pas ce qui était disponible cette journée-là! Suffisait de le demander au monde qui faisait la file devant nous. Quelqu’un quelque part finissait par répondre.C’est sûr que « tout » était « fourni » par l’État, mais dès que tu voulais quelque chose de moindrement de qualité ou juste quelque chose pour ajouter au strict minimum, ben c’était des semaines (parfois des mois) de salaire qui y passaient d’un coup, et la technologie offerte était des années derrière ce que l’Ouest offrait. Ah, et pense même pas avoir du choix dans ce que tu veux acheter.L’université était « réservée » à l’élite ou aux élèves très talentueux — par contre, si je me souviens elle était quasi gratuite –, et même à partir du primaire la pression était forte pour participer à des « activités sociales », sinon l’avancement scolaire pourrait souffrir.Ah, et les Trabant? Fallait être sur des listes d’attente pendant des années pour en avoir une.C’est sûr que c’était pas la Sibérie ni Auschwitz, on pouvait y vivre dans des conditions potables dans l’ensemble, mais bof… C’est beaucoup mieux sur papier qu’en réalité, disons. Alright, à demain!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s