Hey hey,

Je sais honnêtement pas trop quoi raconter aujourd’hui. Ça a été une journée plutôt blah. Naturellement, ils m’ont encore laissé tomber concernant le DSL. Il est maintenant 21 h 35, et techniquement ça peut se produire n’importe quand d’ici minuit, mais je me fais pas d’illusions. Et ça commence vraiment à me faire chier, cette situation.

À part ça, j’ai pris ça ultra-BS à matin, parlé avec Stef en début d’après-midi, et par la suite je suis allé chercher mes clés de boîte aux lettres au bureau de location. C’est probablement eux, gang de bozos, qui a appelé chez moi (chez moi au Québec, pas à Berlin!) ce midi (heure de Berlin) pour dire que les clés étaient arrivées. Sauf que 12 h 30 ici, c’est 6 h 30 du matin là-bas, Einstein. Et veux-tu ben me dire pourquoi t’appelles au Canada pour dire que les clés sont arrivées? *soupir* En tout cas, c’est ça de réglé, au moins.

Je suis revenu de là à pied, environ 30 minutes de marche. J’ai été chanceux, parce que j’ai battu la pluie de quelques minutes en arrivant ici. Sauf que ça m’a empêché de ressayer mon infaillible stratégie du parapluie pour kidn… uh, aborder les étrangers. Oh well, meilleure chance la prochaine fois. D’autant plus qu’on prévoit de la pluie demain (encore!), alors qui sait.

Ce fut une soirée tranquille par la suite, j’ai fait un peu de job, TV, vachage. Demain? Je sais pas, va falloir que je chiâle à la fille pour Internet, encore une fois. On va bien voir ce que ça va donner.

Je suis pas déprimé ou rien de ça, ce fut simplement une journée très quelconque, pas de péripéties ni rien du genre. Sauf que, et j’ai oublié de le mentionner hier, j’ai vu un mime qui m’a impressionné proche du KaDeWe l’autre jour! C’était le type complètement immobile, pas le genre mur/corde/porte invisible ou d’autres niaiseries, voyez-vous. Je suis passé tout juste à côté de lui, quelques centimètres, et il ne bougeait ab-so-lu-ment pas, pas un muscle (il ne portait aucun maquillage, en plus). Faut dire que les immobiles du genre, je les ai toujours vus de loin, sur un piédestal par exemple. Pas lui, il était direct sur le bord du trottoir parmi nous. Si le détail de la peau n’avait pas été aussi réaliste (aussi réaliste qu’un vrai humain, ho ho ho), je me serais peut-être fait prendre.

Bref, j’haïs toujours autant les mimes, mais celui-là mérite un hochement de tête d’approbation. Alors, bravo, chose!

Beuh-bye tout le monde! En espérant avoir de bonnes nouvelles demain!

Une réflexion sur “

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s